Si sa genèse eu lieu à Paris, j'ai commencé à produire les premières pièces du carré des anges dans mon atelier d'Issoire ; et les suivantes...
Mêlant étroitement tellement de choses, cette aventure artistique menée dans l'aventure de la vie me conduit à bien des réflexions, autant nourries  par les échanges avec les participants (dont ceux qui ne souhaitent pas participer) que par ce qui se passe ici dans le rouge sombre des liquides et de l'air du labo.
Chacun m'ayant confié une image de son histoire, chaque histoire devient ici "vraiment" unique dans le dé qui en résultera.
Le visage des anges se dessine alors d'ombres et de lumières sur la peau blanche de quelques dés.  Plus tard, sur le terrain de l'exposition, ces histoires de chacun raconteront à chacun sa propre histoire.

En dehors des périodes de résidence pendant lesquelles je délocalise mon atelier en l'ouvrant au public, chacun peut venir ici sur rendez-vous réaliser les pièces afférant à sa contribution photographique.